Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns…Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences, je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

Jacques Brel

Les vœux de Jacques BREL,
le 1er janvier 1968 (Europe 1)


Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir

 

Chaval « les oiseaux sont des cons ». Anecdote racontée par François Morel

C’est une anecdote racontée par François Morel. Chaval, dessinateur humoriste fut récompensé par Claude Contamine, le directeur d’Antenne 2, pour son film « Les oiseaux sont des cons. » A l’époque, il n’était pas de coutume de dire des gros mots à l’antenne et M. Contamine remet son prix à Chaval pour « les oiseaux sont des… oiseaux. » Chaval monte à son tour sur scène et dit : « je remercie beaucoup M. Oiseautamine. »

François Morel
France Inter
Le 7-9, dimanche 23 juin 2013
Dans l’émission de Patricia Martin et Fabrice Drouelle.