Je veux que tout soit le plus élégant possible, même si c’est au fond de la caisse.

Paul Jobs avait appris à son fils qu’un bon artisan apporte le même soin à toutes les parties de son travail, que celles-ci soient visibles ou non. Steve Jobs poussa ce précepte à l’extrême, jusqu’à peaufiner la disposition des puces et composants sur la carte mère – une pièce qu’aucun utilisateur ne verrait jamais.
– Ce circuit est plutôt joli, mais regardez l’arrangement des mémoires. C’est ni fait ni à faire ! Elles sont bien trop rapprochées les unes des autres.
– Mais la seul chose qui importe, c’est que ça fonctionne au mieux, répliqua un ingénieur. Personne ne va voir ma cette carte.
La réaction de Jobs était prévisible :
– Je veux que tout soit le plus élégant possible, même si c’est au fond de la caisse. Un menuisier digne de ce nom ne va pas utiliser du bois de mauvaise qualité pour faire le fond de son armoire !

Walter Isaacson
Steve Jobs
(page 164)
Editions JC Lattès
Steve Jobs, par Walter Isaacson
 

Le père et la mère de Julien habitaient un château, au milieu des bois, sur la pente de la colline

Le père et la mère de Julien habitaient un château, au milieu des bois, sur la pente de la colline.
Les quatre tours aux angles avaient des toits pointus recouverts d’écailles de plomb, et la base des murs s’appuyait sur les quartiers de rocs, qui dévalaient abruptement jusqu’au fond des douves.

La légende de Saint Julien L’Hospitalier
Trois contes
Gustave Flaubert
Louis Conard, libraire-éditeur
Trois contes Gustave Flaubert