La nuit n’est jamais complète.

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je le l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs.
Une vie, la vie à se partager.

Paul Eluard
Paroles d’espoir
Par Michel Piquemal, Marc de Smedt, Michele Ferri
Albin Michel
Paroles d'espoir
 

La qualité d’un photographe doit être l’espoir du miracle

– Robert Doisneau, selon vous qu’est-ce qui, avant tout chose, fait un bon photographe ?
– Je crois que la qualité d’un photographe doit être l’espoir du miracle. Et pour les observateurs cela semble un délire complet, contre toute logique.

Robert Doisneau
Debout les morts !
Rencontre empreinte de sépia et de nostalgie, par Stéphanie Fromentin
France Inter
21 avril 2012
 

Il croyait au malheur parce qu’il était seul. L’espoir a besoin d’être deux.

Il aimait passionnément l’humanité entière, mais au fond, il n’aimait personne. Il croyait au malheur parce qu’il était seul. L’espoir a besoin d’être deux. Toutes les lois des grands nombres commencent avec cette certitude.

Romain Gary
Les cerfs-volants
(Page 96)
Gallimard
les cerfs volants
 

Les gens craignent de mourir parce qu’ils redoutent l’inconnu

– Les gens craignent de mourir parce qu’ils redoutent l’inconnu. Mais justement qu’est-ce que l’inconnu ? Je te propose, Oscar, de ne pas avoir peur mais d’avoir confiance. Regarde le visage de Dieu sur la croix : il subit la peine physique mais il n’éprouve pas de peine morale car il a confiance. Du coup les clous le font moins souffrir. Il se répète : ça me fait mal mais ça ne peut être un mal. Voilà ! C’est ça le bénéfice de la foi. Je voulais te le montrer.

– OK, Mamie-Rose, quand j’aurai la trouille, je me forcerai à avoir confiance.

Oscar et la dame en rose
Eric-Emmanuel Schmitt
Albin Michel
Oscar et la dame en rose
 

L’allumette, ça s’éteint très vite et on en prend aussitôt une autre, ça donne de l’espoir et ça soulage chaque fois

Cette nuit-là, j’ai eu de nouvelles hallucinations : je voyais la réalité, qui est le plus puissant des hallucinogènes. C’était intolérable. J’ai un copain à la clinique qui a de la veine, qui voit des serpents, des rats, des larves, des trucs sympas, quand il hallucine. Moi je vois la réalité. Je me suis levé, j’ai allumé l’espoir, pour faire un peu clair et moins vrai. Une allumette, je veux dire. N’avouez jamais. Je n’ai pas allumé l’électricité, parce que ça reste tout le temps, mais l’allumette, ça s’éteint très vite et on en prend aussitôt une autre, ça donne de l’espoir et ça soulage chaque fois. Il y a cinquante civilisations dans une boîte d’allumettes, ça vous donne cinquante fois plus d’espoir qu’avec une seule électricité.

Pseudo
Romain Gary (Emile Ajar)
Gallimard
Pseudo de Romain Gary (Emile Ajar)
 

La société ferme les bordels pour fermer les yeux

Par exemple, elle (la société) ferme les bordels pour fermer les yeux. C’est ce qu’on appelle morale, bonnes mœurs et suppression de la prostitution par voies urinaires, afin que la prostitution authentique et noble, celle qui ne se sert pas du cul mais des principes, des idées, du parlement, de la grandeur, de l’espoir, du peuple, puisse continuer par des voies officielles.

Gros-câlin
Emile Ajar (Romain Gary)
Mercure de France
Gros-câlin Emile Ajar