Je ne fais jamais attention à la couleur des yeux… sauf s’ils sont bleus

Un triangle : les deux pommettes et le menton. Équilatéral,si ça se trouve. Et des yeux… Tiens, au fait, de quelle couleur, ses yeux ? Je ne fais jamais attention à la couleur des yeux, personne n’y fait attention, pure blague de romancier. Sauf s’ils sont bleus, parce que alors ils vous sautent dessus, le bleu c’est pas humain, ça jure dans la foule. Ah si, tiens, ça me revient ! Continue reading « Je ne fais jamais attention à la couleur des yeux… sauf s’ils sont bleus »

 

Les idéologies comptent moins que l’aliénation qu’elles engendrent

Peut être ne me suis-je définitivement défait de la nostalgie collective qu’en assistant, assez récemment, au film Woodstock. Ce festival pop, brusquement, a pris pour moi le visage d’un Nuremberg musical : devant cette foule qui, à la suite de Jimi Hendricks, hurlait « Liberté ! », comment ne pas songer, en effet, à celle qui, autrefois, scandait : « Heil Hitler ! » ? Les idéologies comptent moins que l’aliénation qu’elles engendrent.

Il n’y a pas de drogués heureux
Dc Claude Olivenstein
Robert Laffon