Tant qu’il existera des fenêtres

D’instinct, je marchai vers la fenêtre. Je collai mon front à la vitre et je sus que c’était cela qui me manquerait : il n’était pas donné à tout le monde de dominer la ville du haut du quarante-quatrième étage.

La fenêtre était la frontière entre la lumière horrible et l’admirable obscurité, entre les cabinets et l’infini, entre l’hygiénique et Continue reading « Tant qu’il existera des fenêtres »

 

De nos jours, les gens ne bavardent plus comme dans le temps autour du feu

De nos jours, les gens ne bavardent plus comme dans le temps autour du feu. Dès qu’on m’a installé confortablement quelque part, on me dit « chtt ! C’est Maigret ! » ou « c’est Eamon Andrews ! » et je dois rester assis là dans la semi-obscurité et regarder cette horrible télé ; on ne peut pas placer un mot, quand il a la télé qui marche.

Sarnia
G. B. Edwards
Points
Sarnia de G.B. EdwardsPage 166