Tu nous disais : « La récompense c’est le voyage. » Oui, j’ai appris certaines choses en chemin. Vraiment.

Le vendredi suivant, Jobs envoya un e-mail à une ancienne collaboratrice. Ann Bowers, la veuve du cofondateur d’Intel Bob Noyce. Elle avait été la directrice des ressources humaines d’Apple au début des années 1980, chargée de réprimander Jobs après ses colères et de panser les blessures de ses collaborateurs. Jobs lui demanda si elle voulait passer le voir le lendemain. Comme elle se trouvait à New York, elle lui rendit visite à son retour, le dimanche. Ce jour-là, Jobs souffrait beaucoup et n’avait guère d’énergie, mais il était impatient de lui montrer son projet.
– Tu peux être fière d’Apple, lui dit-il. Tu peux être fière de ce que nous avons bâti.
Puis il la regarda et lui posa une question qui faillit la laisser sans voix :
– Dis-moi, de quoi j’avais l’air, étant jeune ?
Ann Bowers s’efforça de lui donner une réponse sincère.
– Tu étais très impétieux et très difficile à vivre. Mais ta vision était fascinante. Tu nous disais : « La récompense c’est le voyage. » Il s’avère que tu avais raison.
– Oui, j’ai appris certaines choses en chemin.
Puis quelques minutes plus tard, il répéta, comme pour rassurer Bowers et lui même :
– Oui, j’ai appris certaines choses en chemin. Vraiment.

Walter Isaacson
Steve Jobs
(Pages 603 et 604)
Editions JC Lattès
Steve Jobs, par Walter Isaacson
 

L’innovation naît des contraintes fortes

L’innovation naît des contraintes fortes. En changeant sa vision du monde, en regardant les contraintes comme des opportunités, on va innover pour ses clients et trouver des solutions qu’on ne serait pas aller chercher sinon.

Les entrepreneurs sociaux veulent changer le monde pour un monde meilleur dans une approche de bénéfices c’est à dire une approche gagnant-gagnant. Nous accompagnons les personnes en entreprises. Continue reading « L’innovation naît des contraintes fortes »

 

Une vision est une utopie réaliste

Chantal

– Juste deux définitions qui me plaisent bien :

Une vision est l’affirmation d’un objectif élevé, ce qui doit être accompli en fin de compte ;

Une stratégie est une décomposition analytique de la vision. Elle représente l’ensemble des actions qui la concrétisent.

Bonne soirée.

Sébastien

– Juste une réponse pour le plaisir :

Une vision pour moi est une utopie réaliste. C’est-à-dire un « objet » suffisamment ambitieux (et en rupture ;-)) pour que l’on ait envie de le suivre mais juste ce qu’il faut de crédible pour ne pas que ce soit un rêve. Et peu importe que cette vision s’accomplisse ou pas. C’est ce qu’elle génère comme envie qui est important.

Continue reading « Une vision est une utopie réaliste »