Les blêmes angoisses de la mort

Longtemps le Midi a été peuplé de ces vieillards rieurs et éveillés. Lentement ils cèdent la place au déferlement des retraités de la moitié Nord qui apportent avec eux les blêmes angoisses de la mort avec laquelle ils ont pris rendez-vous ici. Ces misérables transplantés entassés face à la mer dans leurs alvéoles de béton et que l’on voit se répandre et se retirer selon les courbes du soleil ont radicalement changé le style, la mentalité de cette région au laisser-aller, à la désinvolture italienne…

Le testament amoureux
Rezvani
Seuil
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*