Le feu sacré

Sans doute avait-il essayé de résister, de renoncer même, comme il l’avait déjà fait une fois, au moment de la bombe thermonucléaire française, mais le « feu sacré », comme on dit, ce besoin impérieux de repousser toujours plus loin les limites du possible, avait trouvé dans la tentative, d’assassinat une excuse et lui permettait de se justifier à ses propres yeux.

Romain Gary
Charge d’âme
Gallimard
Charge d'ame de Romain Gary
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*