J’ai cessé d’ignorer à l’âge de trois ou quatre ans et parfois ça me manque

Je devais avoir trois ans quand j’ai vu Madame Rosa pour la première fois. Avant on a pas de mémoire et on vit dans l’ignorance. J’ai cessé d’ignorer à l’âge de trois ou quatre ans et parfois ça me manque.

Émile Ajar (Romain Gary)
La vie devant soi
Mercure de France
La vie devant soi, Emile Ajar, Romain Gary
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*