Quand il branche le charme, il pourrait faire tomber la culotte d’un mannequin dans une vitrine

Märta et la Passion m’avaient invitée pour le réveillon. La Passion s’appelle donc Robert – Märta l’appelle Robertino, Bobby ou ce salaud de Bobban selon ses sentiments du moment ou les derniers affronts qu’il lui a fait subir. Robert a quarante-cinq ans, des cheveux châtains et coiffés pour camoufler son crâne dégarni et quand il branche le charme, il pourrait faire tomber la culotte d’un mannequin dans une vitrine – je suis totalement sincère. Il était toujours prêt à étendre ce charme à moi aussi.

Katarina Mazetti
Le mec de la tombe d’à côté
(page 169)
Babel
Le mec de la tombe d'a cote
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*