Personne ne peut éviter de souffrir. Ni Dieu, ni toi.

– Réfléchis Oscar. De quoi te sens-tu le plus proche ? D’un Dieu qui n’éprouve rien ou d’un Dieu qui souffre ?
– De celui qui souffre, évidemment. Mais si j’étais lui, si j’étais Dieu, si, comme lui j’avais les moyens, j’aurais évité de souffrir.
– Personne ne peut éviter de souffrir. Ni Dieu, ni toi. Ni tes parents, ni moi.
– Bon. D’accord. Mais pourquoi souffrir ?
– Justement. Il y a souffrance et souffrance. Regarde mieux son visage. Observe. Est-ce qu’il a l’air de souffrir ?
– Non, c’est curieux. Il n’a pas l’air d’avoir mal.

Oscar et la dame en rose
Eric-Emmanuel Schmitt
Albin Michel
Oscar et la dame en rose
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*