Tu sais, dit Laviolette doucement, un mort, deux morts, trois morts, c’est déjà pas mal grave…

– Ah tu sais ! reprit Chalgrin en se levant et en faisant quelques pas dans son vaste cabinet. Tu sais… J’ai hésité ! J’ai pinaillé avec ma conscience des nuits entières. Mais maintenant, tu comprends ! Quatre morts ! C’est trop grave ! Alors comme je détiens un renseignement susceptible de contribuer à la poursuite de la vérité…
Il se rassit, avala discrètement trois cachous.
– Tu sais, dit Laviolette doucement, un mort, deux morts, trois morts, c’est déjà pas mal grave…

Pierre Magnan
Le tombeau d’Helios
Fayard
Le tombeau d'Helios
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*