Tout le monde pense que je suis un déspote. C’est la vérité. Mais il se trouve que j’ai quasiment toujours raison.

À l’image des deux sociétés, Jobs et Katzenberg avaient des points communs. Ils pouvaient se montrer charmants, ou cinglants (ou pire encore) suivant leur humeur ou leurs intérêts. Alvy Ray Smith, qui était sur le point de quitter Pixar, assistait à la réunion : « Les similitudes entre Jeffrey et Steve étaient saisissantes. Deux tyrans, rois du boniment! » Katzenberg, avec une certaine fatuité, déclara à la délégation Pixar : « Tout le monde pense que je suis un déspote. C’est la vérité. Mais il se trouve que j’ai quasiment toujours raison. » Jobs aurait pu faire la même assertion.

Walter Isaacson
Steve Jobs
(Page 330)
Editions JC Lattès
Steve Jobs, par Walter Isaacson
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*