Le temps du monde fini commence

Puisque nous avons fait appel à Paul Valéry, continuons à le solliciter. En 1936 ou 1937, il conclut une longue réflexion sur l’histoire et la politique, par un constat : « Je constatai aussitôt un événement considérable, un fait de première grandeur : Le temps du monde fini commence. » Une solidarité et une dépendance toute nouvelle […]

 
Continue reading →

L’homme a bien du mal à s’inscrire dans le temps et dans la durée du temps

D’une façon générale, l’homme a bien du mal à s’inscrire dans le temps et dans la durée du temps. Penser le temps, c’est comme labourer la mer, constate Étienne Klein dans son livre au titre provocateur : « le temps existe-t-il ? ». Et déjà Saint-Augustin, dans une méditation justement célèbre, reconnaît la quasi impossibilité […]

 
Continue reading →

Pardonner ne veut pas dire oublier, ni excuser, ni absoudre

– Que devrais-je faire selon vous ? Mark hésita quelques instants, conscient de la réaction hostile qu’il allait provoquer chez l’adolescente. – Pardonner. – Non ! Je ne veux pas pardonner ! se révolta la jeune fille. Je ne veux pas oublier ! Pardonner ne veut pas dire oublier, expliqua-t-il posément, ni excuser, ni absoudre. […]

 
Continue reading →

Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celles qui n’ont pas de prix

Le problème, c’est qu’elle ne se sentait plus en sécurité nulle part. Depuis quelques années, son existence était devenue une suite sans fin d’errances et d’excès qui la détruisaient chaque jour davantage, et le milliard de dollars dont elle venait d’hériter ne changerait rien à l’affaire. Dans la vie, les choses qui ont le plus […]

 
Continue reading →

Aucune blessure n’est irreversible. On peut transformer ses meurtrissures en force

– Je ne sais pas si tu te souviens de mon métier, mon ange… Lorsque tu m’avais demandé ce que faisais, je t’avais répondu que j’étais docteur, mais un docteur un peu spécial qui soignait les blessures de l’âme. C’est difficile à expliquer : les gens viennent me voir lorsqu’ils souffrent à l’intérieur. Ils souffrent […]

 
Continue reading →

Parfois, tout, n’est pas suffisant

Un matin, deux ans plus tôt, son mari lui avait dit qu’il partait, qu’il n’arrivait plus à vivre « comme ça » qu’il n’en avait plus la force. Elle avait tout fait pour le retenir mais parfois tout n’est pas suffisant. Depuis, elle n’avait plus eu de ses nouvelles. Guillaume Musso Parce que je t’aime Page 20 […]

 
Continue reading →

Une rasade pour oublier sa vie d’avant

C’est ainsi. L’homme fouille dans sa poche pour en sortir une bouteille de mauvais alcool. Bien sûr qu’il boit. Comment faire autrement ? Une rasade puis encore une autre. Pour oublier le froid, la peur, la saleté. Pour oublier sa vie d’avant. Guillaume Musso Parce que je t’aime Page 12 Pocket  

 
Continue reading →