Il prend toujours le plus cher quand il est question de choisir, persuadé que c’est un gage de qualité

Sa femme l’a quitté il y a un mois. Avant son départ, dans un dernier élan de générosité, qui lui a probablement laissé un savoureux sentiment de devoir accompli, elle avait rempli le frigo. La femme parfaite dans toute sa splendeur, jusque dans les moindres détails, et que personne n’aille lui reprocher son départ soudain et irréversible.
Mais aujourd’hui, Paul n’a plus le choix. Perdre un kilo par semaine peut-être avantageux dans un premier temps mais s’avérez critique au-delà d’un certain seuil. L’idée de s’asseoir seul à une table de restaurant le décourage au point de lui couper l’appétit. À 51 ans, peut-être est-il temps de savoir évoluer dans un magasin d’alimentation. Il finit par se décider pour la pizza la plus chère. Il ne manquerait plus qu’ils mangent n’importe quoi sous prétexte que sa femme est partie après 30 ans de vie commune.
Il prend toujours le plus cher quand il est question de choisir, persuadé que c’est un gage de qualité.

Agnès Ledig
Juste avant le bonheur
Page 11
Pocket
 

Coalescence : n. f. –1537, du latin coalescere « croître avec »

Coalescence : n. f. –1537, du latin coalescere « croître avec »
1. BIOL. Soudure de deux surfaces tissulaires en contact.
2. CHIM. État des particules liquides en suspension réunies en gouttelettes plus grosses.
3. LING. Contraction de deux ou plusieurs éléments phoniques en un seul.
Le Petit Robert.
Ici :
4. HUM. Rapprochement de personnes sensibles et meurtries dont le contact entraîne une reconstruction solide de chaque élément à travers le tout qu’ils forment.

Agnès Ledig
Juste avant le bonheur
Page 11
Pocket