Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns…Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences, je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

Jacques Brel

Les vœux de Jacques BREL,
le 1er janvier 1968 (Europe 1)


Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir

 

Je ne suis pas seulement son mari, je suis son champion

Pour le jeune Anquetil, Janine est un trophée et une aubaine.

Janine est une ancienne athlète, elle sait, elle devine. Elle a été infirmière aussi et ceci explique peut-être cela. Elle pèse son champion au poids de l’amour mais aussi au poids du talent et des singularités. Il n’est pas un coureur comme les autres, elle saura l’accompagner dans la victoire, elle saura l’obliger sans le contraindre, elle en est amoureusement sûre. « Autant que moi, elle a besoin de mes victoires. Je ne suis pas seulement son mari, je suis son champion », dit Jacques Et il ajoute : « Elle a même, au début, voulu en faire trop. » Aurait-elle voulu pédaler ? Mais qui alors aurait conduit ? Je suis personnellement reconnaissant à Mme Anquetil de nous avoir peaufiné un aussi beau champion.

Paul Fournel
Anquetil tout seul
Page 95
Seuil
Anquetil tout seul
 

Les vrais amis, tu leur montres l’ordure, et ils s’attachent à toi.

– Bref, les vrais amis. Tu leur dévoiles tous les trucs pas ragoûtants qu’il y a dans ta caboche. Toute la merde quoi.
Lex se redressa, il était lancé.
– Et tu sais le plus bizarre, là-dedans ? Tu sais ce qui se passe quand on se livre complètement et qu’on laisse voir à l’autre qu’on est total dégénéré ?
Myron secoua la tête.
– Ton ami ne t’en aime que davantage. Avec les autres, on affiche une façade pour planquer l’ordure et pour se faire bien voir. Mais les vrais amis, tu leur montres l’ordure, et ils s’attachent à toi. C’est quand on fait tomber le masque qu’on crée des liens. Alors pourquoi on ne fait pas ça avec tout le monde, hein, Myron ? Je te le demande.

Harlan Coben
Sous haute tension
(Page 39)
Belfond Noir
Harlan Coben, sous haute tension
 

Et si on essayait d’être heureux ? Ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Et si on essayait d’être heureux ? Ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Jean-Louis Trintignant citant Jacques Prévert
Festival de Cannes 2012
Lors de la remise de la palme d’or pour le film « Amour » de Michael Haneke

 

Jean-Louis Trintignant Cannes 2012
Michael Haneke et ses acteurs Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant. AFP PHOTO / VALERY HACHE
 

Je l’aime et je ne pourrais jamais accepter de vivre sans elle.

Alors je lui ai dit « Je l’aime et je ne pourrais jamais accepter de vivre sans elle. » Et tu sais ce qu’il a fait, ce français qui-a-tout-perdu-en-influences ? Il s’est mis à pleurer, il m’a rendu mes cinq mille francs légers, en disant « Ah putain de merde, merci, Monsieur, c’est bon de savoir que ça existe! »
– Tu mens, faux jeton.
– Bon, ça ne s’est peut-être pas passé comme ça parce qu’enfin, cinq mille francs, c’est cinq mille francs, mais je te jure que c’est vrai, c’est comme ça que je le sens, et je n’ai même rien eu à payer !

Romain Gary
Au delà de cette limite votre ticket n’est plus valable
Gallimard
(Page 177)
Au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable
 

Je comprends qu’on meure d’amour, parce que parfois, c’est tellement fort, que la vie n’arrive pas à tenir le coup, elle craque

– Je ne veux pas que tu sois malade, je n’aime pas la maladie, j’espère que tu ne prendras pas ces habitudes-là. Tu peux te permettre un petit rhume, de temps en temps, mais pas plus. Il y a suffisamment de gens malades sans toi. Il y en a même qui meurent, et pas du tout d’amour, mais à cause de je ne sais quelle affreuse saleté. Je comprends qu’on meure d’amour, parce que parfois, c’est tellement fort, que la vie n’arrive pas à tenir le coup, elle craque. Tu verras, je te donnerai des livres où ça arrive.

Romain Gary
Les cerfs-volants
(Page 50)
Gallimard
les cerfs volants
 

Si tu aimes vraiment quelqu’un ou quelque chose, donne-lui tout ce que tu as

– Ainsi ils m’ont traité de fou. Eh bien, figure-toi, ces beaux messieurs et ces belles dames ont raison. Il est parfaitement évident qu’un homme qui a voué toute sa vie aux cerfs-volants n’est pas dépourvu d’un grain de folie. Seulement se pose ici une question d’interprétation. Il y en a qui appellent ça « grain de folie » , d’autres parlent aussi « d’étincelle sacrée. » Il est parfois difficile de distinguer l’un de l’autre. Mais si tu aimes vraiment quelqu’un ou quelque chose, donne-lui tout ce que tu as et même tout ce que tu es, et ne t’occupe pas du reste.

Romain Gary
Les cerfs-volants
(Page 17)
Gallimard
les cerfs volants
 

Nos meilleures citations d’amour pour la Saint-Valentin

Pour la fête des amoureux, voici une sélection de nos plus belles citations parlant d’amour…

L’amour est un truc étrange, il a une présence terrible quand il n’est pas là.

Shatan Bogat (Romain Gary)
Les têtes de Stéphanie

Les paroles d’amour, qui sont toujours les mêmes, prennent le goût des lèvres dont elles sortent.

Guy de Maupassant
Bel ami

Peut-être aimais-je trop fort, trop dans l’idéal. Trop attentif à l’amour même et pas assez à son objet, l’aimée ?

François Cavanna
Lune de miel

– Monsieur Hamil, est-ce qu’on peut vivre sans amour ?
– Oui, dit-il, et il baissa la tête comme s’il avait honte.
Je me suis mis à pleurer.

Emile Ajar (Romain Gary)
La vie devant soi

Pour aller plus loin : Retrouvez toutes les citations parlant d’amour.

 

Seul Dieu a le droit de me réveiller

Cher Dieu,
Le petit garçon est mort.
Je serai toujours dame rose mais je ne serai plus jamais Mamie-Rose. Je ne l’étais que pour Oscar.
Il s’est éteint ce matin, pendant la demi-heure où ses parents et moi sommes allés prendre un café. Il a fait ça sans nous. Je pense qu’il a attendu ce moment-là pour nous épargner. Comme s’il voulait nous éviter la violence de le voir disparaître. C’était lui, en fait, qui veillait sur nous. J’ai le coeur gros, j’ai le coeur lourd, Oscar y habite et je ne peux le chasser. Il faut que je garde encore mes larmes pour moi, jusqu’à ce soir, parce que je ne veux pas comparer ma peine à celle, insurmontable, de ses parents.
Merci de m’avoir fait connaître Oscar. Grâce à lui, j’étais drôle, j’inventais des légendes, Continue reading « Seul Dieu a le droit de me réveiller »