Le moins est le mieux. Weniger aber besser.

Jony Ive était un fan du designer allemand Dieter Rams, qui travaillait pour Braun. Le credo de Rams : « Le moins est le mieux » – Weniger aber besser. Et Jobs et Ive s’attachaient toujours à simplifier leur projet. Depuis sa première brochure où il était écrit : « La simplicité est la sophistication suprême » , Jobs avait toujours tenté d’extraire la simplicité par la maîtrise de la complexité – non en l’ignorant. « Cela demandait beaucoup de travail de relever tous les défis et de trouver des solutions élégantes. »
En Ive, Jobs trouva son âme sœur, dans sa quête d’une simplicité qui soit en profondeur, et pas seulement une illusion. Ive, dans son bureau, me décrivit cette philosophie :
Continue reading « Le moins est le mieux. Weniger aber besser. »

 

Un, ce gars était incroyablement futé. Deux, je ne comprenais rien à ce qu’il me racontait.

Quand, de guerre lasse, Burge accepta defair un saut au garage de Jobs, il se dit : « Encore un dingue. Je passe deux minutes pour avoir la paix et je m’en vais. » Mais quand il se retrouva face à Jobs, hirsute et crasseux, deux détails le saisirent : « Un, ce gars était incroyablement futé. Deux, je ne comprenais rien à ce qu’il me racontait. »

Walter Isaacson
Steve Jobs
(page 106)
Editions JC Lattès
Steve Jobs, par Walter Isaacson