J’avais pensé que tu étais trop petit pour qu’on te le dise, mais je vois maintenant que tu es assez grand

Il faut toujours réparer comme ça : « J’avais pensé que tu étais trop petit pour qu’on te le dise, mais je vois maintenant que tu es assez grand. »

Françoise Dolto
Naître… et ensuite ?
Les cahiers du nouveau né
Naitre et ensuite
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*