L’école donne des diplômes, mais c’est la vie qu’on se forme

En attendant, j’allai faire mes adieux à mes anciens maîtres, pour les remercier de leur aide et leur expliquer les motifs de ma décision. Je me souviens encore des paroles de M. Bouyagui Fadiga :
« Ne regrette rien. Il faudra toujours continuer à apprendre et à te perfectionner, et ce n’est pas à l’école que tu pourra sle faire. L’école donne des diplômes, mais c’est la vie qu’on se forme. »

Amadou Hampâté Bâ
Amkoullel, l’enfant Peul
Mémoires
(Page 504)
Éditions BABEL
amkoullel l'enfant Peul
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*