Si on bouge on est dans la merde, et si on ne bouge pas, on l’est aussi !

Il semblait se contreficher de ses racines syriennes. Quand le Moyen-Orient venait dans la conversation il restait en retrait ou proférait des jugements à l’emporte-pièce même lorsque le peuple syrien se révolta lors du Printemps arabe de 2011. « Personne ne sait ce qu’on doit faire, répondit-il quand on lui demandait si l’administration Obama devait intervenir. Si on bouge on est dans la merde, et si on ne bouge pas, on l’est aussi ! »

Walter Isaacson
Steve Jobs
(Page 304)
Editions JC Lattès
Steve Jobs, par Walter Isaacson
 

One thought on “Si on bouge on est dans la merde, et si on ne bouge pas, on l’est aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*