De faire croire qu’on est mort, c’est pas simple à vivre.

De faire croire qu’on est mort, c’est pas simple à vivre.
Ça à l’air marrant comme ça, vu de l’extérieur… mais en fait, c’est lourd à porter. Tous les jours, depuis dix ans, c’est la première chose à laquelle elle pense en se réveillant le matin. Et tous les soirs, la dernière. C’est lourd.

Barbara Constantine
Allumer le chat
(Pages 183 et 184)
calmann-lévy
Allumer le chat de Barbara Constantine
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*